Les problématiques du Wi-Fi, partie 3

Bonjour tous,

Les derniers posts parlaient de l’utilisation de « Scan », « Spectral-history » et « Spectral-scan ».

Maintenant, voyons comment on les utilise pour diagnostiquer nos problèmes de Wi-Fi.

Note : Ce texte suppose qu’on travaille dans un site avec plusieurs routeurs Wi-Fi.

Avant tout, la pire chose à faire est d’augmenter la puissance de nos APs. En plus d’interférer les uns avec les autres, ça peut causer le problème de « hidden node » (nœud caché). Un « hidden node » est un client qui est loin et à l’opposé du AP par rapport aux autres clients. Il entend son AP (de justesse généralement), mais n’entend pas les autres clients. Donc il va transmettre croyant qu’il est seul sur le réseau. Ceci se traduit en collisions, retransmissions et des lenteurs du réseau.

Quand nous faisons notre troubleshooting, nous avons plusieurs étapes à franchir.

  • L’outil « spectral-history » permet de voir dans le temps l’utilisation du spectre.
  • L’outil « spectral-scan » permet d’identifier les sources d’interférences, s’il y en a.
  • L’outil « Scan » est utilisé pour voir ce qui se passe à un moment précis. Un petit mAP, relié à un ordinateur portable (et alimenté par la prise USB) nous permet de parcourir le site et prendre des mesures précises. Conseil : faites-vous aider par quelqu’un qui va noter vos mesures.

Une fois que vous avez franchis les trois étapes, vous avez toutes les données pour faire l’analyse du comportement de votre réseau.

Les experts disent souvent que les cellules (espace de couverture d’un routeur) devraient s’entrecouper de 15% à 30%. Si la forme des cellules était parfaitement ronde, ça serait facile. Dans la vraie vie, la couverture varie selon les obstacles. Si vous avez pris suffisamment de lectures lors du relevé de site, vous aurez une bonne idée de la forme des cellules.

Armé de ces données, vous pourrez maintenant ajuster la puissance de vos routeurs de sorte à ce qu’ils ne soient pas trop forts. Si vous constatez qu’un canal disparaît sporadiquement, peut-être est-ce un routeur de défectueux? Suite aux ajustements de puissances, si certains endroits sont mal desservis, vous aurez peut-être besoin d’ajouter des routeurs. Le Wi-Fi est simple à comprendre; mieux vaut en mettre plus à faible puissance que le contraire.

Conseil : Pour me simplifier la vie, plutôt que d’aller dans les multiples paramètres d’ajustement de puissance, je modifie seulement la valeur « antenna gain » (dBi) dans les paramètres principaux de la carte. Je trouve cette approche plus facile.

Mise en garde : Il existe des outils spécialisés pour faire les études de sites. Certes ils sont dispendieux, mais ils donnent des résultats plus précis et permettent même d’enregistrer les mesures prises et de les superposer à un plan numérisé du site. Ceci permet d’obtenir des résultats précis et en couleur de la couverture Wi-Fi.

Si vous avez des commentaires, SVP m’en faire part. L’écriture de post est une tâche parfois solitaire. J’aimerais entendre vos expériences dans le monde du Wi-Fi.

Salutations!

Visit Us On LinkedinVisit Us On FacebookVisit Us On Google Plus